• Chapitre3

    Chapitre3

    Petit maléfice se retourna, machinalement, faisant face au...sacré, qui le toisait durement, sa carrure était la plus imposante de toute la tribu et ses iris était si intense qu'un simple regard, on avait l'impression d'être plongée dans un lac glacé. Les eux apprentis gémirent recroviller en boule et se tapirent au sol en signe de soumission, suivi du petit mâle, qui savait se que cette lueur disait: la colère. Cet état qui l'innondait à la simple vue du matou. Sa longue queue blanche, touffue fouetta l'air avec furi et il gronda:

    "Petit maléfice que fais-tu?!

    La boule de poil gémit, il n'avait qu'une envie: courir. Courir loin de ceux qui l'observait intrigué ou parfois dégouté, il savait que tous était sorti de leurs tanière de pierre creusée dans la roche depuis des millénaires, leurs iris lui brûlait la peau, la voix caverneuse retentit avec encore plus hargne:

    -Répond moi!

    Petit maléfice et se força à articuler ses gémissement:

    -Je...parlais...à Duvet rougeoyant... et Duvet ébouriffé.

    Il luttait contre ses sanglot, il n'avait pas envie de paraître plus misérable qu'il l'était, le silence pesait, quand le grondement assourdissant du sacré le brisa, la grotte semblait trembler sous ses mots:

    -Et ses deux sombre cervelle de mulot devait rester au centre du camp et défendu de parler à quiconque! Non seulement tu leur à parler mais en plus, tu leur à donner du mérite!

    Un gémissement se fit entendre juste à côté de Petit maléfice qui tourna légèrement la tête sur le rouquin:

    -Votre... punition...n'était pas la suivante."

    Le petit matou noir écarquilla ses yeux, il admirait son courage mais surtout...il était touché de ce qu'avait fait son ami, personne ne lui avait jamais fait ça, pas même sa mère, et la tribu céleste savait à quel point il se faisait réprimander. D'une démarche nonchalante, il foula le sol froid de pierre, faisant crisser ses longues griffes à l'éclat lunaire, il se stoppa juste en face de l'apprenti, qui trembla encore plus que d'habitude, Petit maléfice compatissait infiniment, et si il avait du courage il aurait protester mais ce n'était pas le cas, pourquoi d'ailleurs n'en avait-il pas? Le sacré se tapit juste en face de l'apprenti, ses yeux bleus perçant semblait traverser le jeune apprenti qui gémit, d'une voix autoritaire il chuchota:

    "Répète.

    Tous retenait leur souffle, même le temps semblait suspendu au lèvres tremblante de l'apprenti. Le silence était pesant, et quand le malaise atteint son paroxysme il dit d'une voix calme, plongeant ses yeux saphir dans les iris glace du matou qui faisait trois fois sa taille:

    -J'ai dit que ce n'était pas la punition que vous nous avez donné.

    Tous haletèrent les yeux ronds, tous sauf Petit maléfice qui restait bouche bée fixant le moindre geste du visage du sacrée, une éternité sembla s'écouler avant que les yeux du meneur se plissèrent, il se leva avec aisance et fulmina:

    -J'ai changé d'avis!"

    Et d'un immense coup de pattes toutes griffes sorti shoota dans le rouquin qui vola à au moins 1 m du sol avant de réaterir inerte à l'autre bout de la grotte, Petit maléfice se leva révolté et cracha de toute ses forces lorsque Ange étoilé se retourna nonchalement, le bruit qu'avait pousser le jeune mâle ressemblait à un rugissement, qui fit retourner une partie de la foule qui se dirigeait précipitement vers l'apprenti. Le sacré s'arrêta, il se retourna une lueur furibonde ans le regard, mais aussi autre chose...de...de jalousie? Petit maléfice ignora l'étrange comportement se tapit au sol le poil hérissé, le petit matou mourrait de peur, il savait pas trop ce qui lui prenait et s'imagina à voler à l'autre bout de l'immense grotte qui les abritait, il sentait presque le choc dur et froids de la pierre contre son flanc ensanglanté, mais ce qui lui importait désormais était de venger son ami, la fureur prit le dessus et il fulmina:

    "En fait tu n'es qu'un lâche, t'es fichue de maintenir ta tribu calme sans la violence, tu prétend avoir le savoir mais tu n'en à pas, tu n'as rien m'étonne pas que ta mère ta abandonner!

    Tous haletèrent, même le jeune mâle était surpris de ce qu'il avait dit, il vit la machoir du sacré se contracter mais il ne fit rien, ce dernier grogna fouetta l'air de sa queue et partit vers le fond de la grotte, où, il monta sur le promontoire et clama:

    -Petit maléfice tu devras attendre encore 2 lunes avant ta nomination!

    Le jeune matou ne fit rien et ne dit rien, il avait l'habitude et le savais d'avance qu'il allait le punir et il s'attendait même à recevoir plus. Le sacré se retourna s'en allant dans la grotte juste derrière le promontoire joncher de stalactite et de stalagmite.


    votre commentaire
  • Chapitre 2

    Chapitre 2

    Petit maléfice s'approcha des deux fugitives, une lueur admiratif dans le regard, il s'exclama:

    "Whaou! Vous êtes parti à quel heure? Je crois que vous avez battu votre record de durée!

    Les deux apprentis avait à peine été nominés de 1 lune, que les voilà à enchainer bêtise sur bêtises sans jamais s'en lasser. Le rouquin bomba son torse, levant son menton blanc et clamant à qui veux l'entendre:

    -Avant l'aube, comme d'habitude, je crois que personne n'a jamais battu ce record!

    Son amie enchaîna, ses yeux bleu-vert encore pétillant d'excitation:

    -Et pas seulement de durée mais aussi de longueur, on est jamais allée aussi loin! c'était magnifique!"

    Le jeune matou ramena sa queue noir corbeau autour de ses fines pattes élancée, ces dernière lui donnait une démarche légère, nonchalante ou gracieuse en fonction de son humeur légèrement lunatique. Duvet rougeoyant sautilla sur place, ses yeux saphirs pétillant d'impatience de tout déballer, il s'exclama:

    "Oh!OH! C'est moi qui raconte!

    Les fine moustache blanche de Duvet ébouriffé se baissèrent, ainsi que ses oreilles bicolores, elle gémit avec déception et agacement:

    -Maiiiiiis...pourquoi c'est toujours toi qui raconte!

    Le rouquin ronronna et répliqua avec malice dans ses yeux:

    -Tout simplement parce que c'est moi le conteur.

    La femelle fulmina une lueur amusée sur son visage:

    -Je vais t'en foutre des conteur!"

    Sur ces mots elle lança un grand coup d'épaule à son complice, qui se renversa sur son flanc. Le jeune matou rigola et admira la puissance des épaules de son amie, c'est certainement pas lui qui pourrait faire ça avec sa silhouette fine et élancée, il était sûr que ça avait des avantages, mais il n'avait jamais eu l'occasion de les tester, de plus personnes n'avait cette morphologie, ce qui le rendait encore plus étrange. Alors que le jeune apprenti se relevait de sa chute, une ombre menaçante recouvra les trois jeune hilarent, ce qui les calma rapidement, Petit maléfice tressaillit, cette sensation de froid glacial même brûlant il la connaissait, les yeux écarquillés, il se crispa et marmonna dans un gémissement plaintif:

    "Oh non! Qu'est ce que j'ai encore fait!

    Voilà le chapitre 2 j'espère qu'il vous aura plu, ceci et temps, si vous avez une idée de qui se cache derrière l'ombre menaçante dites le en commentaire! N'hésitez pas à commentez aussi!;)

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Chapitre1

    Chapitre 1

    Roulé en boule, coincé dans un coin sombre de la pouponnière, où, un pelage corbeau s'imcorperait parfaitement à l'obscurité, deux yeux rouge sang scrutaient deux boules de poils, qui se chamaillaient un morceau de mousses. Une lueur d'infinie d'ennui dans son iris hors norme, la tête posée sur ses pattes, le jeune chat suivait le moindre mouvement de ses confrère, comme si il était en chasse. Le centre des rires roula sur le côté, à environ 3 longueurs de queue.

    "Il faut qu'elle lui passe sous le ventre pour le déstabiliser, et lui il faut qu'il se dépêche sinon..."

    La petite femelle fauve glissa sous son frère avec maladresse, le reversant sur son flanc gris foncé, stryé de noir. Sa sœur se jeta sur la boule de mousse, envoyant de petit coups dedans, tentant de narguer son frère. Depuis sa tanière,  un fin sourire s'afficha sur le visage du jeune matou qui ronronna:

    "Je te l'avais dit.

    Il se rendit compte qu'il venait de dire ça à haute voix lorsque, une voix douce demanda:

    -Qu'à tu dis à qui?"

    Il se leva et courus jusqu'à sa mère, se blottit dans sa fourrure qui avait perdue du volume depuis l'apparition de la saison des feuilles verte, mais son pelage restait vaporeux et doux. Une superbe odeur de végétation montagneuse embaumait la jolie guerrière. Si seulement il pouvait sentir la même chose! Lui n'avait que les effluves lourde du lait et de ses précédent repas, il ne puait pas, mais la force et la légèreté de la nature l'attendait et l'appelait, il n'avait qu'une envie...la rejoindre. Puis il se rappela de ce matin, sa mère avait dut partir très tôt pour la patrouille du lever, le jeune mâle se retira de la fourrure de sa mère, jeta un coup d'œil derrière elle, regardant l'entrée de la grotte où, la découpe des forêts de sapin et des montagne environnante se détachait du bleu du ciel, le soleil brillait, mais pas à son zénith, et la patrouille n'était pas toute rentrée! Le poil de Petit maléfice s'hérissa et il demanda aussitôt inspectant le pelage écaille de sa mère avec anxiété:

    "On vous a attaquez?!

     Cette dernière ronronna, attendrie par la remarque de son fils. Elle lui donna un grand coup de langue affectueux, et le toisa de ses iris pinède elle répondit calmement:

    -Pas du tout! Nous avons juste vue Duvet rougeoyant et Duvet ébouriffé s'aventurer dans les montagnes, donc j'ai crus que tu étais avec eux.

    Petit maléfice se frotta contre son poitrail et ronronna:

    -Eh bah, non je suis resté au camp.

    Le jeune mâle savait que, en quelques sorte, sa mère aurait voulus qu'il soit avec eux. Il n'avait pas vraiment d'amis et seul les deux jeunes apprentis l'acceptait, il disait souvent:

    "Pourquoi on te rejeterait? Tu n'as jamais voulus avoir des yeux rouges, et puis qu'est ce que sa peut faire?"

    Le matou était reconnaissant des efforts de ses amis, mais il savait que jamais ils l'emmèneraient en expédition avec eux, malheureusement la tribu angélique était très superticieuse et très pieux. Qui voudrait partir en montagne avec la malchance même? Heureusement pas tout le monde était comme ça, sa mère et son oncle l'évitait pas et disaient:

    "Bien sûr, que tu pourras venir avec moi mais que si le sacré te nomine soigneur."

    Petit maléfice haïssait le meneur, ce dernier faisait tout ce qu'il pouvait pour repousser sa nomination, le jeune mâle avait déjà 7 lune et il commençait à perdre patience. Déjà qu'il avait fait une croix sur son dessein d'être un plumes, il fallait qu'on le fasse patienter? Si il avait dut remettre en cause ses projets, c'était pour l'unique raison que personne ne voulait le prendre comme duvet, le jeune chat fulmina dans sa tête:

    "Et maintenant que l'on m'accepte, il faut qu'on tente de m'arrêter! Je respecte le code dans tout ce que je fait! Pourquoi il me déteste! Et puis crotte! C'est pas à lui de décider mais à la tribu céleste"

    La voix douce de sa mère le tira de ses pensée:

    "Petit maléfice, Petit maléfice! ça va?

    Ce dernier mit quelques secondes pour se rappeler où il était, et finit par acquiescer en bégayant:

    -Je...je vais voir Duvet ébouriffé et Duvet rougeoyant.

    Sa mère lui donna un dernier coup de langue, qu'il rendit et se dirigea vers la sortie.

     

    Voilà le chapitre1! J'espère qu'il vous aura plu, n'hésitez pas pour les commentaire et les critique tant qu'elle son constructive et expliqué.Excusez moi de mon absence.


    votre commentaire
  • Prologue

    Prologue

    Une ombre féline défilait sur la roche nu de la grotte , on percevait le bruit des gouttes qui tombait une à une dans des flaques , le bruissement des plumes d'un faucon pélerin retentissait dans le silence presque total . Un matou noir jais s'arrêtat devant une marre aux eux scintillante , alimenter par une petite cascade provenant d'un trou dans le mur . Le chat laissa tomber délicatement le rapace dans le liquide qui renvoyai l'image du félin , il se tapit , laissant le bout de ses pattes dans l'eaux , il rempli ses poumons d'un air pur et cristallin et expira appaisé . Il hésita avant de laper la surface transparente , après tout c'était la première fois qu'il se rendait en ces lieux sacré . Il se décida enfin et lapa une gorgée d'eauxde sa petite langue rose , il posa sa tête sur ses pattes , et , après avoir un laps de temps  , un flash blanc apparut , rapide comme l'éclair et disparut avec le chat . Quelques instants plus tard dans un autre monde , le matou se réveillât , allongé dans une immense prairie . Il était là , dans l'herbe , des papillons virvoltant au dessus de sa tête . Se paysage lui était totalement étranger , pourtant , il se trouvait bien en montagne , et cette environnement il le conaîssait bien . Il sursauta en entendent son nom :

    "Auréaule des nuits ?"

    Il se retourna , toujours allongé , la voix douce et feutrée appartenait à une jolie minette gris perle et blanche . Auréaule des nuits n'en croyait pas ses yeux , son premier rêve avec le clan des étoiles !

    "Ou ... oui ?

    Bégayat-il , son interlocutrice ronronna , son pelage étincelait , elle s'approcha de lui et rajouta :

    -Tu es maintenant soigneur c'est normal que nous partageons tes rêves . Mais on n'est pas là pour discuter , une immense menace plane sur votre tribu ."

    Les poils du soigneur s'hérissèrent , il n'eut pas le temps de l'interroger que la chatte toucha son museau . Tout s'éffaçat autour de lui comme l'eau d'une cascade , il était terrifié , tout était noir autour de lui  . Recrovillé en boule , il était tétanisé . Soudain , une mer de liquide rouge le noya , sa bouche se remplis de ... de sang ! A peine qu'il le recrachais , que sa gueule se reremplissais . Quelque chose sortit du liquide , il s'agissait d'un chat , noir , avec dans le dos des ailes couleur nuit . Ses yeux était rouge et lueur sadique dansait dans son regard , on entendit au loin une voix caverneuse miaulé :

    "Les yeux de sang sera le signal du rassemblement , et les vieux ennemie referons surface ."


    votre commentaire
  • Résumé et Explication

    Il y a quelques temps , le soigneur reçut les mises en gardes de la tribu céleste , avec une nouvelle prophétie :

    "Après les jours paisible , les yeux de sang seront le signal de rassemblement démoniaque ."

    Le soigneur vit dans cette prédiction une catastrophe pour la tribu , les vieux ennemis autrefois battu remontrons à la surface , mais que faire quand cette prophétie concerne le fils de sa sœur ?

    Bon cette fiction se nommera :

    L'ange Démoniaque

    Sa en jette un ? Non je rigole ! Bon je vais vous expliqué le principe .

    C'est l'histoire de deux tribu , l'une à été oublié , l'autre vie en paix , c'est la Tribu angélique . (On parlera de la deuxième dans la fiction )

    La tribu angélique vie dans les montagnes là où la neige ne fond jamais . Jusqu'à maintenant, le froid , les rapaces et les bêtes sauvages était leur pire ennemi . Ils ont une morphologie assez particulière :

    Ils ont les poils longs pour se protégé du froid , ils sont de petite taille et ont de large pattes pour avoir plus d'équilibre , leur musculatur est large à force de se battre face aux rapaces et aux bêtes sauvages faisant deux fois leur taille , ils ont un large front aussi , mais ça on sait pas pourquoi (même moi je le sais pas ^^ )

    La tribu est organisé par rangs  :

    Le sacré : il se nomment ainsi car on le respect beaucoup , ses connaissances sont au-dessus des autres , à sa nomination de sacré , il doit allé au sommet de la montagne y dormir seul , malgré le vent et les danger qui rode , il reçoit alors neuf vies à l'aube , s'il ne meurt pas entre-temps bien sûr . Ils se nomme alors Ange ...

    Le second : c'est le supléant ou le lieutenant du sacré . Ils succède à celui-ci à sa mort , il s'occupe des patrouille , des parie de chasses et que les petits problèmes sois résolut .

    Le soigneur : c'est un personnage ayant un rôle très important , ils sont très superticieux , ils soignent les maladies , les blessures , ils échangent toutes les pleines lunes avec la tribu céleste(ils n'ont pas le droit d'avoir un chaton)

    Les plumes (guerrier) :ils défendent et nourrit le clan , ils entrainent aussi les duvets (c'est comme les apprentis)

    Les duvets (apprenti) : ils faut qu'ils aient au moins 6 lunes , et s'entrainent avec les plumes ou le soigneur , à se moment là ils se nomment Duvet ...(le soigneur n'as droit qu'à un apprenti)

    Les reines : femelle enceinte ou en train d'allaité des chatons

    Les ailés(anciens) : Ancien guerrier où soigneur ne pouvant plus exercé

    Les événement , il n'y en à qu'un , le cristal de lune :

    Toute les pleine lune le soigneur va au cristal de lune communiqué avec les ancêtre , il doivent resté à jeun pendant une journée pour pouvoir communiqué et ils doivent apporté la meilleur proie pour la donné en sacrifice à la Tribu céleste .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique